forum med-fmpf vous souhaite la bienvenue !!

fmpf fmpf fmpf
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 cas clinique 3

Aller en bas 
AuteurMessage
niz125

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 29

MessageSujet: cas clinique 3   Sam 28 Aoû - 20:30

Monsieur X., agé de 31 ans, est hospitalisé pour douleur thoracique qui a débuté 1 heure auparavant.
A l'examen clinique, la patient se plaint d'une douleur thoracique rétrosternale constrictive qui irradie vers la mâchoire, pas de signe d'insuffisance cardiaque, auscultation cardiaque : rythme régulier et rapide (90 bats/min), TA à 110/70 mmHg. Le reste de l'examen est normal.
L'ECG montre un sus-décalage du segnment ST de 5 mm en D2, D3, VF avec une image en miroir à type de sous-décalage de ST de V1 à V3.
Le bilan biologique montre une glycémie à 1.72g/l, pas d'autres anomalie, en particulier les dosages de troponines et CPK sont normaux
1- quel est le diagnostique?
2- rappelez la physiopath de cette pathologie?
3- quelle est la pec?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr_lahlou
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: cas clinique 3   Sam 28 Aoû - 20:47

pour le Dc : Infarctus du myocarde

PP : IDM est du à l’occlusion complète et brutale d’une artère coronaire par un thrombus svt. La thrombose survient en général sur une plaque d’athérome préexistante ; elle est d’abord constituée par un amas de plaquettes avant de devenir fibrinocruorique et aboutit à l’occlusion coronaire complète. La rupture de la plaque athéromateuse (ulcération ou fissuration) est à l’origine de la thrombose.
Une occlusion coronaire entraîne donc une nécrose de la superficie du territoire myocardique, débutant par la région sous-endocardique. Au bout de 3 à 6 heures, la nécrose va s’étendre en épaisseur vers le territoire sousépicardique. Au-delà de la 6ème heure, la nécrose est transmurale.

PEC :
TRAITEMENT A DOMICILE
Calmer le patient : l’allonger ou position demi assise, le rassurer (l’effet tachycardant du stress est délétère…)
Calmer la douleur : morphine sous cutanée ou intraveineuse titrée 0,5 mg
S’abstenir de toute injection intramusculaire +++ (risque d’hématome !en prévision d’une éventuelle thrombolyse),
aspirine 3- 4 mg/kg (160 mg /j PO)
Donner un dérivé nitré d’action immédiate par voie sublinguale ou en spray (NATISPRAY ®, RISORDAN®) sous contrôle de la TA !! (une TA systolique <10 contre indique l’apport de dérivé nitré). Le test à la TNT est positif si la douleur disparaît dans les 5 minutes.

THROMBOLYSE IV qui doit etre realise en urg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
niz125

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: cas clinique 3   Sam 28 Aoû - 21:01

oui mr, mais il faut rechercher au prealable des CI à la thrombolyse, si non il faut faite un kt avec dissolution du thrombus et mise en place d'un stent.
instauration d'un ttt: anti thrombotique
anti coagulant
hypolipemiant
controle des FRCV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dr_lahlou
Admin
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: cas clinique 3   Dim 29 Aoû - 12:01

oui ta rasion

I understand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cas clinique 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
cas clinique 3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La clinique de l''espoir
» clinique psychiatrique
» Visite à Lisbonne de la Clinique Paolo Malo
» Chiens de Roumanie : création d'une clinique mobile
» Bilan préopératoire à la clinique V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
forum med-fmpf vous souhaite la bienvenue !! :: CAS Cliniques :: CARDIOLOGIE-
Sauter vers: